Dimanche 29 novembre 7 29 /11 /Nov 15:03
 Dans les cadres des programmes 2008 de l'école primaire en instruction civique et morale, nous consacrons un temps qui doit permettre "à chaque élève de mieux  s'intégrer à la collectivité de la classe et de l'école au moment où son caractère et son indépendance s'affirment"  BO 2008

"Cet enseignement le conduit à réfléchir sur les problèmes concrets posés par sa vie d'écolier et, par là même, à prendre conscience de manière plus explicite des fondements même de la morale: les liens qui existent entre la liberté personnelle et les contraintes de la vie sociale, la responsabilité de ses actes ou de son comportement, le respect de valeurs partagées, l'importance de la politesse et du respect d'autrui." BO 2008

Nous avons choisi d'aborder en partie ces thèmes sous forme de " petits débats philo" dès le CP avec le soutien d'un éducateur qui intervient dans leur formalisation et leur conduite à différents moments de l'année selon les classes. Ecouter autrui, demander des explications, accepter les orientations de la discussion, mais aussi exposer son point de vue et ses réactions "je pense que ...", sont les compétences visées au cours de ce travail.

Parmi tous les thèmes de débats possibles, les droits de l'enfant constituent une source de discussions particulièrement
intéressantes et importantes. Ils permettent de poser des questions essentielles comme par exemple: "qu'est-ce qu'un enfant? Qu'est-ce que "penser"? Qu'est-ce que l'autorité?..." en s'appuyant sur des photos tirées de la photothèque de l'UNICEF qui sont un prolongement concret d'une reflexion sur le respect des droits de l'enfant dans le monde.

D'ordinaire les activités effectuées dans les classes autour des droits de l'enfant visent un triple objectif : d'explication (notamment à partir de la Convention internationale relative aux droits de l'Enfant), d'information (sur la situation des enfants dans le monde) et d'action (pour aider au respect des droits de ceux-ci). Ces objectifs sont évidemment essentiels, mais que seraient-ils si ils ne s'accompagnaient pas de la mise en oeuvre réelle des droits de l'enfant par les principaux intéressés? Si en effet la Convention reconnaît la liberté de pensée et de croyance de l'enfant dès son plus jeune âge, il faut alors lui offrir, à l'école comme en famille, des occasions d'exercer sa pensée, d'exposer sont point de vue et de discuter des diverses croyances qui le sollicitent.
Le débat à visée philosophique ne vise à rien d'autre  
Par école Notre Dame Monbahus
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus